Drauradweg 2004

 

Carnet de route.


Jeudi 15 juillet.

Depuis Tassenbach (Sillian, Osttirol), nous remontons le cours de la Drau jusqu’à Winnebach/Prato alla Drava, pour le plaisir de voir la “Drava” italienne, et pour essayer le matériel avant le départ. Retour à Tassenbach ensuite. 20 km.

Vendredi 16 juillet.

Première et petite étape : Tassenbach-Lienz. 31 km de descente... Le parcours est organisé : des groupes descendent d’Italie, s’arrêtent aux buvettes et aux points de vue, se prennent en photo sous la grande banderole qui marque l’entrée dans Lienz et, après un petit tour en ville, reprennent des trains équipés de fourgons “vélos” ou des minibus suivis de remorques.

Il pleut quand nous arrivons au camping, qui fête son anniversaire : la bière est offerte à volonté. Après une promenade entre deux averses, nous mangeons dans la salle télé.

Samedi 17 juillet.

La foule d’hier n’est plus qu’un souvenir,  la piste cyclable est presque déserte. On y trouve cependant même des outils en libre-service... Après une belle journée, l’orage est de retour peu après notre arrivée à Sachsenbuch (67 km)... Et une nouvelle salle télé nous accueille !

Dimanche 18 juillet.

Le soleil nous accompagne tout au long de cette belle étape vers Villach (61 km), et nous faisons quelques pauses à l’ombre. Le petit lac du camping est le bienvenu...

Lundi 19 juillet.

Encore du soleil au menu du jour. La Drau s’élargit. Nous passons à proximité de petits villages tranquilles sur une piste qui n’est pas toujours goudronnée mais reste “roulante”. Au pied des Karawanken, le petit camping de Kirschentaueur/Ferlach (52 km) a une piscine et des tables, où nous retrouvons une famille de cyclotouristes hollandais lourdement chargés.

Mardi 20 juillet.

Les jours se suivent et se ressemblent : piste tranquille le long d’une rivière qui grandit doucement, soleil... Et baignade dans le petit lac du camping de Feistritz ob Bleiburg (58 km).

Mercredi 21 juillet.

Nous quittons la Drauradweg pour rejoindre la frontière slovène. Il fait toujours chaud et la secrétaire de la mairie de Vuzenica où nous cherchons un hôtel (il n’y en a pas...) nous offre des bouteilles d’eau. Les pauses à l’ombre sont les bienvenues : il y a même des aires de repos pour les cyclistes. A l’une d’elles, nous discutons avec un groupe de cyclotouristes allemands. Nous nous arrêtons finalement dans une petite auberge à Vuhred (53 km), après quelques belles montées, parfois sur des routes empierrées.

Jeudi 22 juillet.

Le choix est délicat : sur la rive gauche une belle route très fréquentée, sur la rive droite des petites routes empierrées au relief plus difficile... Nous traversons la Drava au gré des ponts et de l’humeur jusqu’à Maribor (50 km). Pas de camping : c’est encore le luxe de l’hôtel ce soir !

Vendredi 23 juillet.

Nous faisons des adieux émus à la rivière et nous promettons de revenir un jour pour la deuxième partie : de Maribor au Danube !

Pour rejoindre l’Autriche, ça grimpe et il fait toujours chaud. La piscine de Leibnitz (39 km) est la bienvenue, mais le bain est écourté par l’orage quotidien...

Samedi 24 juillet.

Dernière étape : Leibnitz-Graz (68 km), où nous arrivons sous la pluie...

Dimanche 24 juillet.

Nous appréhendions le retour en train, mais tout se passe bien : voyager avec les vélos nous permet de bénéficier de tarifs réduits, les contrôleurs nous aident, les gares sont équipées d’ascenseurs, et les trains de plate-forme suffisantes...